2ème Congrès International de la Biodiversité Végétale – Marrakech (Maroc) – 27-29 Mars 2014
La biodiversité végétale face aux changements climatiques et aux progrès de la biotechnologie : Enjeux et perspectives de préservation

Menu

Aller au contenu principal


  • ACCUEIL
  • THÈMES
  • COMITÉS
  • DATES À RETENIR
  • FICHE DE PARTICIPATION
  • FRAIS DE PARTICIPATION
  • LIEU DU CONGRÈS
  • PUBLICATION
  • EXCURSION
  • PARTENAIRES
  • CONTACT





juin 21, 2013

Présentation

L’érosion de la biodiversité représente, aujourd’hui, une réalité scientifique qui menace la diversité du vivant. Avec les changements climatiques et les effets anthropiques, cette perte de la biodiversité est un des enjeux environnementaux majeurs du 21ème siècle. À terme, ce sont nos modes de vie qui sont remis en question, voire la survie de l’humanité qui est en danger. Les principaux organismes de conservation (UICN, BGCI, CITES, etc.) et les gouvernements se sont donnés comme objectif, avec la stratégie mondiale pour la conservation de la nature, d’arrêter l’érosion de la Biodiversité et d’instaurer des lois pour réglementer le commerce des espèces menacées.
Diverses nuisances (surexploitation, sécheresse, pollutions,…) guettent la biodiversité végétale; ce qui nécessite la mise en place d’une stratégie de Recherche-Développement orientée vers la connaissance approfondie du patrimoine végétal.
Conscient des enjeux économiques et scientifiques considérables des végétaux terrestres et marins (phytoplancton, algues et phanérogames), le Maroc et d’autres pays concentrent actuellement tous leurs efforts pour mieux connaître, préserver et valoriser la diversité écosystémique, spécifique et génétique.
L’exploitation rationnelle des plantes et des algues et l’utilisation des modèles bio-économiques, appliqués à la gestion des écosystèmes naturels, sont de bons moyens pour assurer le développement durable.
Ce congrès se veut un forum de dialogue et d’échange entre les chercheurs et les acteurs socio-économiques, afin de contribuer à la mise en place d’une stratégie de l’exploitation rationnelle du patrimoine biologique végétale.

http://biodiversitevegetalmarrakech.wordpress.com/