Les scientifiques de la Harvard Medical School ont affirmé qu’ils ont enfin trouvé l’élixir de jeunesse »qui peut ralentir le processus de vieillissement, mais aussi l’inverser. Cette substance de rajeunissement a été créée par des scientifiques américains et fonctionne actuellement sur des souris.

«Nous avons travaillé sur la compréhension des mécanismes du vieillissement et mené des expériences sur des souris. À cette fin, nous avons sélectionné des animaux suffisamment matures qui avaient plus de deux ans puis nous avons commencé à leur administrer le médicament expérimental. A notre grande surprise, seulement une semaine après, les souris ont rajeuni. Elles sont devenues plus vigoureuses et énergiques comme si elles étaient âgées de seulement six mois « , a déclaré le professeur David Sinclair de la Harvard Medical School.

Les muscles et le cœur des souris ont rajeuni comme s’ils étaient neufs. C’est comme si un homme de 60 ans s’était transformé en un jeune homme de 17 ans. L’adénine coenzyme nicotinamide (NAD) a joué un rôle majeur dans cette transformation incroyable. Dans un organisme vivant, la NAD sert d’intermédiaire entre le noyau et les mitochondries. Ce dernier génère et fournit de l’énergie au noyau cellulaire. A faible concentration de NAD, la communication entre les mitochondries et le noyau des cellules est affaibli.

« Cette substance est présente dans notre corps. Cependant, avec l’âge, sa concentration devient de plus en plus faible. Nous émettons l’hypothèse que cela pourrait être la cause du vieillissement, et avons introduit ce médicament pour augmenter le niveau de cette substance chez la souris « , a déclaré le professeur Sinclair. En outre, les jeunes souris, qui ont également reçu une dose de NAD, sont devenues plus vigoureuses et énergiques. À l’heure actuelle, les scientifiques vont devoir effectuer les tâches suivantes pour que cette découverte soit accomplie : déterminer combien de temps l’effet de rajeunissement durera, identifier les effets secondaires du médicament, et savoir s’il peut être utilisé chez l’homme.

Les auteurs de l’étude espèrent tester ce médicament sur les humains cette année. Cependant, il est à noter que le coût d’une seule goutte de NAD, qui est une dose quotidienne pour une souris, est d’environ 740 €. Par conséquent, en cas de résultat positif sur l’essai , il est nécessaire de trouver un moyen de réduire son coût de lancement pour le produire en masse .



Sources:

http://news.sciencemag.org/

http://connects.catalyst.harvard.edu