Sur Twitter, sur Facebook, sur Google Plus, puis sur les sites d'actualités, tout le monde s'affole. La fin du monde aura bien lieu. Mais alors que nous, pauvres pécheurs, ne l'attendions que pour le 21 décembre 2012, elle aurait en fait lieu le 5 novembre prochain. Motif : Anonymous s'attaque à Facebook. Plongée dans une opération de com' qui pue le fake.

Les Anonymous sont Légion, et ils vont s'attaquer à Facebook le 5 novembre prochain. C'est ce qu'annonçait mi-juillet une vidéo sur Youtube. Voix synthétique, logos parfaits, discours a première vue cohérent. La sauce ne prend pas, mais il y a trois jours, les internautes commencent à s'emparer de l'affaire. Autant dire que ça doit sérieusement déloler dans le bureau de Zuckerberg, et que les comptes Twitter transpirent l'excitation. Oui, mais on ne sais pas si ça ne tient.







Eurotrip
L'histoire de la vidéo est pour le moins intéressante et inhabituelle.
Publiée le 16 juillet dernier sur un compte "FacebookOp" ouvert pour
l'occasion sur Youtube, elle n'a pas fait grand bruit. Mais il y a quelques
jours, elle est repérée par plusieurs publications, et vient atterrir sur
Reddit, un agrégateur d'actualités américain. Les premiers commentaires sont
pour le moins sceptiques, allant du « Bien tenté, Google + » au
« Peut-être vont-ils attaquer le 4 novembre, et voulaient-ils un élément
de... surpriiiiiiiiiise. »

Toujours est-il qu'aucun autre média ne relève, du côté des journaux
traditionnels comme des blogs, pourtant hyper réactifs. A rechercher Anonymous
et Facebook sur un agrégateur d'actualités, on ne trouve rien qui soit
directement lié.

Oui mais voilà, l'Europe ne s'était pas réveillée. Les statistiques de la vidéo
sur Youtube font apparaître un regain de croissance dans le nombre de vues, au
moment où elle est intégrée sur un site croate , puis sur un site polonais. Des
médias espagnols reprennent visiblement l'info, puisque des tweets en espagnol
commencent à affluer avant-hier et hier. Jusqu'à ce que la version suisse de
20minutes reprenne l'information. A partir de là, la rumeur circule en allemand
et en français. Il n'y a plus qu'à la voir reprise par des groupes américains
et anglais, et la boucle et bouclée.

La mort de Facebook ?

Forcément, à bien regarder la vidéo, quelques doutes
peuvent surgir. Est-ce vraiment un score si énorme, 400 000 vues en trois
semaines, pour une vidéo liée à l'activité des Anonymous, particulièrement
chargée ? Pourquoi aucun journal, aucun blog, aucun tweet anglophone n'a repris
l'information, alors que les spécialistes sont si prompts à réagir
outre-Atlantique ?

Et plus largement : quel crédit apporter à une vidéo unique, issue d'un groupe
qui se réclame d'Anonymous, alors même que ce concept est suffisamment flou
pour lui faire dire ce qu'on veut ? Rien que sur Youtube, des dizaines de
comptes se réclament d'Anonymous. Comme sur Google +, Facebook ou Twitter, où
des journalistes ont parfois tout le mal du monde à authentifier l'identité de
ceux qui se disent Anonymous.

Vérifications d'usage : petit passage sur Twitter. Un compte OpFacebook a bien
été créé, comme sur Facebook d'ailleurs (!). Rappelons que sur Youtube, le
compte à l'origine de la vidéo s'appelle FacebookOp. Soit, passons, le créateur
est peut-être dyslexique, au moins n'a-t-il pas le sens de la com' bien faite.
Le compte Twitter annonce simplement la création d'un chat de discussion, d'une
page Facebook, et fait de la publicité pour un serveur a priori pirate lié à un
MMO.

Les autres comptes "officiels" ont visiblement la tête ailleurs,
puisque presque aucun n'en parle. Seul GroupAnon se fend d'un tweet pour
expliquer : « Pour votre information - #OpFacebook est organisé par
quelques Anons. Cela ne veut pas dire que tous les #Anonymous sont d'accord
avec ça. | #AnonOps »




Bon, mais Facebook va mourir, ou pas ?
Non. Attention, rien ne dit que le 5 novembre prochain, le site ne sera pas
victime d'une attaque. Pour autant, si c'est le cas, prévenir quatre mois avant
n'est pas vraiment l'idée du siècle, les employés de Facebook n'étant pas tout
à fait au niveau du Skybloger moyen. D'ailleurs, ce n'est pas la stratégie
adoptée par les groupes Anonymous en général. Il est donc possible qu'un gentil
kiddie soit à l'origine de la vidéo.

Ensuite, personne n'en parle à part le fameux groupe que personne ne connait.
Certes, cela peut être dû à la structure même d'Anonymous : rappelez-vous, ils
sont anonymes, ils sont Légion, et ce n'est pas le genre d'organisations qui
souffre un commandement centralisé. Alors, peut-être. D'autant que le
@GroupAnon sait visiblement d'où part l'histoire.



Bref, si on considère que les Anonymous sont Légion, qu'ils sont anonymes, que
personne n'a de pouvoir de décision et qu'il suffit de se réclamer des
Anonymous pour en être... Oui, on peut affirmer qu'Anonymous va attaquer
Facebook. Mais vu le peu de fiabilité des sources, et le manque de soutien par
les groupes Anonymous eux-mêmes, il y a fort à parier que le 5 novembre
prochain, le roi Facebook ne sera pas victime de la nuit de Guy Fawkes.
L'histoire se terminerait alors dans un bide similaire aux promesses d'attaques
sur le site de l'Hadopi, l'an dernier à la même période.




Source: Clubic