AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Recherche par Mots-clés
Recherche personnalisée
Liens sponsorisés
Articles Semilaires
Poser votre question
Citrio Browser
Retrouvez-nous sur Facebook

Plus de likes gratuitement Likeup.fr - Plus de Likes, Followers, Google+, Vues et d'Abonnés
Nos recommendations

Partagez| .

2014-15 Fondation Miles Morland bourse d'écriture pour les Africains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Recherche personnalisée
MessageSujet: 2014-15 Fondation Miles Morland bourse d'écriture pour les Africains Mar 12 Aoû 2014 - 11:01

Il peut être difficile pour les écrivains, avant leur établissement, à écrire et à gagner leur vie en dehors de l'écriture en même temps. Pour aider à combler ce besoin de la MMF a décerné trois bourses d'écriture Morland en Novembre l'année dernière. Les bourses sont ouvertes à tous ceux qui étaient nés en Afrique ou dont les deux parents sont nés en Afrique.
Nous avons été étonnés par la réponse aux bourses d'études. Nous attendions pour obtenir quelques dizaines d'entrées et a fini par recevoir plus de 350 En général, le niveau était élevé et le choix de la Scholars était difficile. Après de longues délibérations les juges ont accordé des bourses à Doreen Baingana, de l'Ouganda, Tony Mochama, du Kenya, et Percy Zvomuya, du Zimbabwe. Tous les trois sont à pied d'œuvre sur leurs livres.
La Fondation Miles Morland est heureuse d'offrir trois nouvelles bourses cette année. Les termes seront semblables à l'an dernier avec un ou deux changements mineurs.
Subvention
Les chercheurs recevront une subvention de £ 18,000, payé mensuellement au cours d'une année.
Engagement du chercheur
En échange de cela, il est prévu que le Scholars paiera à la MMF 20% de ce qu'ils reçoivent la suite de ce qu'ils écrivent au cours de l'année de leur bourse. Ces fonds seront utilisés pour soutenir d'autres écrivains prometteurs. L'an dernier, l'obligation de restituer 20% était une condition contraignant d'accepter la bourse. Pour les chercheurs de cette année, et rétro-activement pour l'année dernière, l'obligation de rendement de 20% doit être considéré comme une dette d'honneur et non une obligation juridiquement contraignante.
Qualifications
Pour être admissible à la bourse, le candidat doit présenter un travail publié, ou un extrait d'un ouvrage publié (écrit en anglais), de deux à cinq mille mots doivent être évaluées par un panel de lecteurs et les juges mis en place par la MMF. Les bourses seront attribuées sur la base de ces observations, bien que la Fondation peut également souhaiter interroger certains candidats ou demander un autre travail. Le travail soumis seront jugés exclusivement sur ​​le mérite littéraire. Ce n'est pas le but des bourses pour soutenir la recherche académique ou scientifique ou des œuvres d'intérêt particulier tels que les écrits religieux ou politiques. Les observations ou propositions de cette nature ne sont pas admissibles.
Les juges
Nous sommes ravis que le panel de trois juges qui ont choisi les 2013 chercheurs ont accepté d'agir comme juges à nouveau cette année:
Citation :
[ltr]Ellah Allfrey, Ellah Wakatama Allfrey, du Zimbabwe, est un éditeur indépendant, critique et journaliste. Elle était auparavant rédacteur en chef adjoint du magazine Granta et a travaillé à Jonathan Cape, Random House et Penguin. Elle siège au conseil de Centre, Norwich des écrivains, et est vice-président du Conseil du Prix Caine. Mme Allfrey est le président du Comité des Juges.[/ltr]
Citation :
Olufemi Terry, né en Sierra Leone, a été le lauréat du prix Caine 2010 de littérature africaine avec son histoire, "Stick-lutte contre Days".
Citation :
Nadifa Mohamed est né à Hargeisa, dans le Somaliland. Son livre 2009 Black Mamba Boy a valu une reconnaissance mondiale et a reçu le Prix Trask Betty 2010. Elle a récemment publié Orchard of Lost Souls. En 2013, elle a été nommée l'une des Granta Meilleur des jeunes romanciers britanniques.
Est-ce que la Fondation offrir du mentorat, ou autre aide de mon travail?
L'année dernière, la réponse était non. Avec la nomination de Juin Michela Mauvais en tant que directeur littéraire de la Fondation, nous allons expérimenter cette année d'offrir du mentorat aux gagnants des bourses d'études. Chacun des trois gagnants se verront offrir la possibilité d'être encadrés par un auteur ou un éditeur établi qui va donner de l'aide quand on la cherche sur les progrès de leur livre et des commentaires sur la façon dont il réussit à atteindre ses objectifs. La participation à ce programme est volontaire. Ce n'est pas l'intention de la MMF à être un éditeur ou un éditeur. Les boursiers doivent trouver leurs propres agents et les éditeurs mais il est à espérer qu'au fil des ans l'attribution d'une bourse d'études Morland sera quelque chose qui viendrait à être reconnue comme un incubateur de talents.
Travail proposé
Les candidats doivent soumettre une brève description du travail qu'ils ont l'intention d'écrire (200 - 500 mots). Il devrait être un nouveau travail, pas un travail en cours. Le travail proposé doit être en anglais de même que toutes les soumissions. S'il vous plaît nous dire aussi moins de 300 mots quelque chose sur vous et sur ​​vos antécédents. Tout dans votre fond ce qui suggère que vous avez la capacité et la discipline d'écrire un livre sur toute la longueur sera utile. Les travaux proposés peuvent être sur n'importe quel sujet que les juges vont montrer la préférence aux travaux qui se rapportent à l'Afrique. Travail universitaire, la recherche médicale et scientifique, et des œuvres sur des sujets religieux ne seront pas considérés pour un prix.
Fiction ou non-fiction
Les fiduciaires ont lutté avec cette question. Il est plus bonne fiction qui sort de l'Afrique de non-fiction (si l'on exclut l'autobiographie de non-fiction). Nous serions ravis de promouvoir la non-fiction. Le problème est que la non-fiction nécessite la poursuite et de la recherche considérable qui ne peut s'intégrer facilement dans les 10.000 mot une exigence de mois prévu ci-dessous. La Fondation se félicite donc les deux propositions de fiction et non-fiction, mais met en garde les candidats non-fiction qu'ils peuvent avoir de la difficulté à maintenir le calendrier. Nous sommes heureux d'accorder la grâce de quelques mois avant que les paiements de bourses d'études commencent et les 10.000 mots exigence mensuel va en effet pour permettre une Scholar non-fiction pour faire des recherches avant qu'il ou elle commence à écrire.
Les fiduciaires sont de donner activement compte de ce qu'ils pourraient faire pour promouvoir la non-fiction en Afrique. Nous n'avons pas encore trouvé la réponse. Pensées les bienvenus.
Poésie? Pièces? Film Scripts?
Nous les aimons tous, mais non, ni que des présentations de travaux réalisés, ni que des propositions de livres.
Bourse Exigence
La seule condition imposée aux chercheurs pendant l'année de leur bourse, c'est qu'ils doivent écrire. Ils seront invités à soumettre par e-mail au moins 10.000 nouveaux mots chaque mois jusqu'à ce qu'ils aient terminé leur livre. La bourse sera résiliée si un chercheur ne présente pas les travaux requis dans les délais, sauf autorisation préalable a été reçue. La bourse est destinée aux auteurs qui veulent écrire un livre sur toute la longueur de 80.000 mots ou plus.
Dates importantes
La date limite des soumissions pour 2014 à la rédaction de bourses est le 31 Octobre 2014. Les bourses seront annoncés en Décembre 2014 et se déroulera pour l'ensemble de l'année civile 2015 Les administrateurs se réservent le droit de modifier les conditions et les exigences des bourses d'études à leur discrétion.

Please go to FAQs about the Morland Writing Scholarships to answer any further questions.
All enquiries and submissions relating to the Morland Scholarships should be directed to MMF@blakeney.com.
hamza

avatar

Messages Messages : 1278
Points Points : 2144
Emploi Emploi : vétérinaire

Revenir en haut Aller en bas
Recherche personnalisée
MessageSujet: Re: 2014-15 Fondation Miles Morland bourse d'écriture pour les Africains Mar 12 Aoû 2014 - 11:02

2014 MORLAND WRITING SCHOLARSHIPS

Notice to Scholarship Candidates



It can be difficult for writers, before they become established, to write and to earn a living outside writing at the same time. To help fill this need the MMF awarded three Morland Writing Scholarships in November last year. The Scholarships were open to anyone who had been born in Africa or both of whose parents were born in Africa.
We were astonished by the response to the Scholarships. We had been expecting to get a few dozen entries and ended up receiving over 350. In general the standard was high and choosing the Scholars was difficult. After long deliberation the judges awarded the Scholarships to Doreen Baingana, from Uganda, Tony Mochama, from Kenya, and Percy Zvomuya, from Zimbabwe. All three are hard at work on their books.
The Miles Morland Foundation is pleased to offer three new Scholarships this year. The terms will be similar to last year with one or two minor changes.



Grant
The Scholars will receive a grant of £18,000, paid monthly over the course of one year.

Scholar’s Undertaking

In return for this it is expected that the Scholars will pay to the MMF 20% of whatever they subsequently receive from what they write during the year of their Scholarship. These funds will be used to support other promising writers. Last year the obligation to return 20% was a binding condition of accepting the Scholarship. For this year’s Scholars, and retro-actively for last year’s, the 20% return obligation should be considered a debt of honour rather than a legally binding obligation.
Qualifications
To qualify for the Scholarship a candidate must submit a piece of published work, or an excerpt from a piece of published work (written in English), of between two and five thousand words to be evaluated by a panel of readers and judges set up by the MMF. The Scholarships will be awarded based on these submissions although the Foundation may also wish to question certain candidates or ask for other work. The work submitted will be judged purely on literary merit. It is not the purpose of the Scholarships to support academic or scientific research, or works of special interest such as religious or political writings. Submissions or proposals of this nature do not qualify.
The Judges
We are delighted that the panel of three judges who chose the 2013 Scholars have agreed to act as judges again this year:

Citation :

[ltr]Ellah Allfrey, Ellah Wakatama Allfrey, from Zimbabwe, is an independent editor, critic and broadcaster. She was previously Deputy Editor of Granta magazine and has worked at Jonathan Cape, Random House and Penguin. She sits on the board of the Writers’ Centre, Norwich, and is Deputy Chair of the Council of the Caine Prize. Ms Allfrey is the Chair of the Judges Panel.[/ltr]
Citation :

Olufemi Terry, born in Sierra Leone, was the winner of the 2010 Caine Prize for African Literature with his story, “Stick-fighting Days”.
Citation :

Nadifa Mohamed was born in Hargeisa in Somaliland. Her 2009 book Black Mamba Boy won global recognition and was awarded the 2010 Betty Trask Award. She has recently published Orchard of Lost Souls. In 2013 she was named one of Granta’s Best of Young British Novelists.
Will the Foundation provide mentoring, or other help with my work?
Last year the answer was no. With the June appointment of Michela Wrong as Literary Director of the Foundation we will experiment this year with offering mentoring to Scholarship winners. Each of the three winners will be offered the opportunity to be mentored by an established author or publisher who will give help when sought on the progress of their book and comments as to how it is succeeding in meeting its objectives. Participation in this scheme will be voluntary. It is not the intention of the MMF to be an editor or a publisher. Scholars will need to find their own agents and publishers although it is to be hoped that over the years the award of a Morland Scholarship will be something that will come to be recognised as an incubator of talent.
Proposed Work
The candidates should submit a brief description of the work they intend to write (200 – 500 words). It should be a new work, not a work in progress. The proposed work must be in English as must all submissions. Please also tell us in fewer than 300 words something about yourself and your background. Anything in your background suggesting that you have the ability and discipline to write a full-length book will be useful. Proposed works can be on any subject though the judges will show preference to works which relate to Africa. Academic work, medical and scientific research, and works on religious subjects will not be considered for an award.
Fiction or Non-Fiction
The Trustees have wrestled with this question. There is more good fiction coming out of Africa than non-fiction (if you exclude autobiography from non-fiction). We would love to promote non-fiction. The problem is that non-fiction requires continuing and considerable research which may not fit easily into the 10,000 word a month requirement set out below. The Foundation therefore welcomes both fiction and non-fiction proposals but warns non-fiction applicants that they may have a difficult time keeping to the schedule. We are happy to grant a few months’ grace before the Scholarship payments start and the 10,000 words monthly requirement goes into effect to permit a non-fiction Scholar to do research before he or she starts writing.
The Trustees are actively giving consideration to what they might do to promote non-fiction in Africa. We have not yet found the answer. Thoughts welcome.
Poetry? Plays? Film-Scripts?
We love them all, but No, neither as submissions of completed work nor as proposals for books.
Scholarship Requirement
The only condition imposed on the Scholars during the year of their Scholarship is that they must write. They will be asked to submit by e-mail at least 10,000 new words every month until they have finished their book. The Scholarship will terminate if a Scholar fails to submit the required work on time unless prior authorisation has been received. The Scholarship is intended for writers who want to write a full-length book of 80,000 words or more.
Important Dates
The closing date for submissions for the 2014 Writing Scholarships is October 31st 2014. The Scholarships will be announced in December 2014 and will run for the whole of calendar 2015. The Trustees reserve the right to vary the terms and requirements of the Scholarships at their discretion.
Please go to FAQs about the Morland Writing Scholarships to answer any further questions.
All enquiries and submissions relating to the Morland Scholarships should be directed to MMF@blakeney.com.




hamza

avatar

Messages Messages : 1278
Points Points : 2144
Emploi Emploi : vétérinaire

Revenir en haut Aller en bas
2014-15 Fondation Miles Morland bourse d'écriture pour les Africains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Son écriture pour les épreuves écrites...
» La suppression des compléments de bourse au mérite pour les bacheliers avec mention Très Bien est contestée.
» Des idées pour un travail d'écriture pour se présenter ?
» Une écriture pour l'enigmatique civilisation de l'indus ?
» Elle prédit l’équipe vainqueur de la Coupe du Monde 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INTIK :: Forums généraux :: Bourse d'étude et offres de formation :: Bourse pour pays en developpement-