Réussir vos études
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» 350+English Teaching Scholarships for International Students in UK, 2018
Hier à 19:05 par Big Brother

» Gagnez de l’argent avec les réseaux sociaux
Sam 13 Jan 2018 - 15:47 par el merdaoui otmane

» 4ème du Colloque International sur la Biodiversité et Ecosystèmes Littoraux (BEL04), Oran Algérie
Jeu 11 Jan 2018 - 5:34 par benniegeorge

» Biomedical Engineering Conferences
Jeu 11 Jan 2018 - 5:28 par benniegeorge

» Cancer du côlon : Danger de la pâte dentifrice!
Jeu 11 Jan 2018 - 5:23 par benniegeorge

» IDEX Master Scholarships for International Students at University Grenoble Alpes in France, 2018
Sam 6 Jan 2018 - 19:47 par Big Brother

» منحة دكتوراة بحثية في جامعة Imperial College London
Sam 23 Déc 2017 - 13:28 par Big Brother

» Biologie cellulaire en 30 fiches
Dim 17 Déc 2017 - 18:50 par zibil

» Storey's Guide to Raising Poultry, 4th Edition: Chickens, Turkeys, Ducks, Geese, Guineas, Gamebirds
Ven 15 Déc 2017 - 22:49 par rdoca

» US Government Global Undergraduate Exchange Program
Lun 4 Déc 2017 - 16:12 par Big Brother

» Biochimie Métabolique
Lun 4 Déc 2017 - 15:58 par Dr_Bezzalla

» Supplier for Bone Marrow Mononuclear Cells
Lun 4 Déc 2017 - 8:20 par benniegeorge

» What is the application of tumor cells?
Lun 4 Déc 2017 - 8:15 par benniegeorge

» Specific Info related to primary fibroblasts
Lun 4 Déc 2017 - 8:11 par benniegeorge

» Where to get reliable supplier for human retinal pigment epithelial cells?
Lun 4 Déc 2017 - 7:58 par benniegeorge

Retrouvez-nous sur Facebook

Site partenaire
Plus de likes gratuitement Likeup.fr - Plus de Likes, Followers, Google+, Vues et d'Abonnés
Articles Semilaires
Partagez| .

Les mères gardent une trace de l’ADN de leur fils dans le cerveau à vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Recherche personnalisée
MessageSujet: Les mères gardent une trace de l’ADN de leur fils dans le cerveau à vie Jeu 15 Jan 2015 - 18:33



Si les mères et leurs enfants conservent un lien spécial tout au long de leurs vies, les scientifiques ont découvert que les mères et leurs fils partagent bien plus: leur ADN.


Le magazine scientifique Pour La Science explique qu’il est fréquent que durant la grossesse, les cellules des femmes et celles de leur enfant passent d’un corps à de corps. Ce phénomène s’appelle le microchimérisme. Ainsi un chromosome Y serait présent dans le cerveau de certaines femmes ayant accouché d’un fils.
Dans le cas présent, il est probable que la barrière hémato-encéphalique soit la cause du changement d’ADN. Lors de la grossesse, elle devient plus perméable et pourrait ainsi laisser filtrer les cellules du foetus dans le cerveau des mères.

Medical News Today explique que les scientifiques ont souhaité savoir si ce phénomène était bénéfique ou nuisible pour les mères. Publiée dans la revue PLoS One et menée au centre de recherche contre le cancer de Fred Hutchinson, cette étude est importante car elle est la premiere de son genre à aborder le thème du microchimérisme masculin dans le cerveau des femmes.

Des scientifiques ont analysé les cerveaux de 59 femmes, décédées entre 32 ans et 101 ans. Près de deux tiers des femmes (37 sur 59) portaient des traces du chromosome Y dans plusieurs régions du cerveau. Un phénomème qui ne disparaît pas avec le temps, puisque la femme la plus âgée à détenir ce chromosome masculin avait 94 ans.
Concernant leur état de santé, 26 n’avaient aucun trouble ou lésion au cerveau de leur vivant et 33 autres étaient atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs ont constaté que les femmes atteintes d’Alzheimer étaient moins susceptibles d’avoir un ADN masculin dans leur cerveau que les femmes sans trouble.
Live Science explique pourtant qu’il est difficile d’en tirer des conclusions exactes. Déjà parce que les chercheurs n’ont pu observer qu’une soixantaine de cas. Ensuite, des travaux antérieurs sur le phénomène de microchimérisme suggère que les cellules du foetus pourraient protéger contre le cancer du sein. D’autres au contraire assurent qu’elles pourraient augmenter le risque de cancer du côlon et aider à développer les maladies auto-immunes.
Cité par Science Live, le chercheur William Chan, immunologiste du Centre de recherche Fred Hutchinson à Seattle, explique qu’aucune conclusion ne peut être tirée pour le moment:

«A l’heure actuelle, on ignore si le microchimérisme dans le cerveau est bon ou mauvais pour la santé. Nous pensons qu’il est probable que le microchimérisme confère des avantages dans certains cas, mais dans d’autres situations peut contribuer au processus de maladie. D’autres études sont nécessaires.»

Source :
http://www.slate.fr/lien/62535/meres-adn-fils-cellule-cerveau-microchimerisme
Big Brother
Administrateur du site
Administrateur  du site
avatar

Sexe : Masculin
Messages Messages : 5494
Points Points : 14855

http://science.monempire.net
Revenir en haut Aller en bas
Les mères gardent une trace de l’ADN de leur fils dans le cerveau à vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Traces
» apparitions flaques d'eau
» Fête des mères,,,
» Trace de sang sur la langue...
» Les treize grands mères indigènes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INTIK :: Forums généraux :: Le Guichet des Sciences et du Savoir-