AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bourses de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture FAO
Hier à 21:31 par Big Brother

» Bourses d'Excellence Eiffel 2018 pour étudier en France
Sam 21 Oct 2017 - 11:35 par Big Brother

» Bourses de la Fondation Mastercard aux étudiants africains à SciencesPo, France 2018
Sam 21 Oct 2017 - 11:11 par Big Brother

» Programme de bourses MasterCard Foundation à l'Université McGill, Canada
Sam 21 Oct 2017 - 10:39 par Big Brother

» Les offres de travail de l'Organisation Internationale du Travail
Ven 20 Oct 2017 - 18:56 par Big Brother

» Concours Sélection internationale de L'École normale supérieure, France
Ven 20 Oct 2017 - 16:31 par Big Brother

» Justus & Louise van Effen Excellence Scholarships in Netherlands, 2018
Ven 20 Oct 2017 - 12:54 par Big Brother

» TU Delft Sub-Saharan Africa Excellence Scholarships in Netherlands, 2018
Ven 20 Oct 2017 - 12:52 par Big Brother

» Programme de bourse de leadership mondial du Dalaï Lama
Ven 20 Oct 2017 - 9:08 par Big Brother

» Lyman T. Johnson Postdoctoral Fellowship 2017-18 (Funded)
Ven 20 Oct 2017 - 8:59 par Big Brother

» the Dalai Lama Fellowship for Emerging Leaders 2018
Ven 20 Oct 2017 - 8:54 par Big Brother

» KOP Netherlands Fellowship Programme to Study in Holland 2018
Ven 20 Oct 2017 - 8:51 par Big Brother

» 12 Bourses post-doctorales de La Fondation Mathématique Jacques Hadamard (FMJH) et le Labex Mathématique Hadamard (LMH), France
Jeu 19 Oct 2017 - 21:29 par Big Brother

» Bourses de Master Sophie Germain (FMJH – LMH) pour les étudiants internationaux (hors Europe), France
Jeu 19 Oct 2017 - 21:20 par Big Brother

» Nike’s N7 Fund Grant Cycle 2017-2018 for Americans and Canadians
Jeu 19 Oct 2017 - 14:23 par Big Brother

Recherche par Mots-clés
Recherche personnalisée
Liens sponsorisés
Articles Semilaires
Retrouvez-nous sur Facebook

Plus de likes gratuitement Likeup.fr - Plus de Likes, Followers, Google+, Vues et d'Abonnés
Nos recommendations

Partagez| .

LabEx DynamiTe PhD Position on Environmental Changes and Societies in the Past, France 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
Recherche personnalisée
MessageSujet: LabEx DynamiTe PhD Position on Environmental Changes and Societies in the Past, France 2016 Lun 21 Mar 2016 - 17:08

The research done over the past fifteen years has provided better knowledge of landscape dynamics in the Caen Plain. This plain contains remarkable sedimentary and archeological archives across the Parisian basin; it is a “laboratory” with proven but not yet exploited potential. Nevertheless, fundamental questions remain as to the landscape dynamic in response to the development of agro-pastoral societies from the Neolithic Era to the historical period. The objective is therefore to build a history of agrarian landscapes from the Neolithic Era to the Medieval period by identifying the pace and modalities of their construction and the interactions between environmental changes and the development of agrarian practices by societies.
The project relies first on new investigations into identified sedimentary archives outside of archaeological sites (alluvial flats, coastal flats, peat bogs, large wetland sites). They are known but have not all been investigated yet, or have been investigated but with insufficient scientific means to answer the questions asked. These archives will be exploited using core samples, the sediment in which shall be dated using radiocarbon dating (AMS) and the most promising will be chosen to develop the envisaged high resolution time series analyses. As the survey covers exploitation of the plant resources produced by populations since the Neolithic Era, the main analytic method shall be the analysis of pollen and non-pollen micro-remains. Additional analyses shall also be used: fire signal (quantitative analysis of carbon particles present in the sediment), which is a very good indicator of fire use; organic matter chemistry to determine the degree to which organic sediment has evolved and therefore obtain information on soil development and groundwater fluctuations; and the search for molecular markers characteristic of grain production could be tested. The data acquired off-site will be completed by a comparison with other paleo-ecologic data produced on-site (archaeobotany and archaeozoology). The doctoral student shall interpret all of this data in close collaboration with archeologists to produce a true landscape archeology.
The expected results are therefore threefold:
(1) Produce a history of agrarian clearing. The challenge is important because the Caen Plain has been located on a pioneer front since the ancient Neolithic period (c. 5200 BCE) and the density of archaeological sites for the Neolithic period is strongest on the regional scale whereas the construction of large burial monuments suggests the magnitude of cleared spaces necessary for their visibility and affirmation in the landscape. However, the pollen studies conducted to date indicate low levels of clearing…
(2) Elaborate a landscape archeology by showing the weight and timeline of anthropic impacts before historical archives are truly utilizable to build an agrarian history. The envisaged off-site analyses using sedimentary archives in wetlands as supporting materials should make it possible to characterize agrosystems combining the pasturing of cattle herds and grain growing, and clarify their limits and operation since the Neolithic Era. This is expected to reveal the consequences of agricultural intensification and the spread of agrarian land since the Middle Bronze Age. It will above all be a matter of attempting to show the influence of the construction of farm plots seen in the region since the Middle Bronze Age on landscape transformation.
(3) Finally, it will be a matter of re-constructing paleo-environmental evolutions based on the sedimentary and paleoecological data collected. Paleoclimatic fluctuations and in particular the transition during the Middle Holocene period (6-4 ka cal. BP) and the rapid climate changes seen on the global scale will be looked for in particular. Indeed, knowledge of them remain embryonic in western France where the information used is based mainly on research done elsewhere. The aim will be to analyze their consequences on environmental transformations and envisage their impact on agrarian societies since the Neolithic Era.
Planned collaborations
The collaborations planned in the framework of this doctoral contract mobilize several laboratories both inside and outside LabEx and the Ministry of Culture (DRAC Normandy). In order to finance the analytic portion of the project (laboratory study and radiocarbon dating), the project could rely on several research programs that also ensure the interdisciplinary context necessary to achieve the doctoral project.

  1. Supporting Laboratories for the Doctoral Research

Laboratoire de Géographie Physique (LGP) – UMR 8591 CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne University and UPEC
Most of the equipment necessary for the field investigations and doctoral laboratory work is available at the LGP: corer (LGP and LabEx funding), pollen analysis and analysis of non-pollen micro-remains, fire signal analysis, and organic matter analysis.

  • Laurent LESPEZ, Professor of Geography at the University of Paris-Est-Créteil, Geoarchaeologist (co-director for the proposed doctoral position);
  • Agnès GAUTHIER, Study Engineer at the UMR LGP: Palynologist, specialized in the reconstruction of paleo-environments of the Pleistocene and Holocene periods (Devès, Anatolie, Parisian Basin);
  • Yann LE DREZEN, Lecturer at the Paris 1 Panthéon-Sorbonne University, specialist in fire signals;
  • Fatima MOKADEM, (IE), Geochemist.

Trajectoires UMR 8215 CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne University

  • François GILIGNY, Professor of Archeology at Paris 1 Panthéon-Sorbonne: specialized in the analysis of Neolithic territories in the Parisian Basin and in charge of scientific steering for the PCR “Le Néolithique moyen en Basse-Normandie” [Middle Neolithic Period in Lower Normandy] (co-director for the proposed doctoral position)

[list=2]
[*]Research programs: interdisciplinary working framework and financial support
[/list]
PCR Ministry of Culture, DRAC Normandy: “Le Néolithique moyen en Basse-Normandie et les îles anglo-normandes[the Middle Neolithic in Lower Normandy and the Channel Islands]
This project began in 2015 and will continue for a period of 4 years with four main objectives:

  • establish a detailed chronostratigraphic framework for the Middle Neolithic period in Lower Normandy (4700-3500 BCE) based on an exhaustive and detailed inventory of the available documentation;
  • evaluate the anthropic and agricultural impact during the first centuries of the Neolithization process;
  • understand how the territory was organized, between large central areas with multiple functions, ordinary habitats and burial sites, and how essential raw materials were exploited; and
  • explore the conquest of the maritime environment and clarify how the Channel Islands and British Islands underwent Neolithization starting in this period.
  • The doctoral project is fully a part of this dynamic, in particular as regards agrarian practices and the impact of livestock and their relation to the environment. It could receive material aid for analyses.
  • A specific funding request centered around the analysis of sedimentary archives off-site in the form of thematic prospecting from the Ministry of Culture, DRAC Normandy: “Restitution des paysages agraires depuis le Néolithique à partir des archives sédimentaires[restitution of agrarian landscapes since the Neolithic Era based on sedimentary archives].

[list=3]
[*]Other Partners
[/list]
DRAC Normandy, Ministry of Culture

  • François CHARRAUD, Archaeologist, head of the PCR “Le Néolithique moyen en Basse-Normandie et les îles anglo-normandes” [the Middle Neolithic period in Lower Normandy and the Channel Islands]
  • Cyrille BILLARD, Heritage Curator: specialist in the Neolithic Era, specific guidance for the PCR project

Calvados Departmental Office of Archeology, CG14

  • Cécile GERMAIN-VALLÉE, Archeologist and Geoarcheologist, specialist in the Caen Plain and its immediate surroundings

CSIC-Madrid

  • José-ANTONIO LOPEZ-SAEZ, Researcher, HDR, palynologist specialized in non-pollen micro-remains and the anthropization of plant cover

Required skills and abilities
Disciplines and Tools:
The candidate must have mastery of archaeobotanical analysis procedures and preferably pollen and non-pollen micro-remains.
He/she will need to participate in field work (prospecting, core sampling), define sampling strategies, prepare samples and analyze them.
He/she must also have good knowledge of mapping tools using Geographic Information Systems.
Desired Research Experience:
Knowledge of environmental archeology and the geosciences (Master’s degree in geography or archeology).
Experience working in a multidisciplinary field and experience collaborating in the framework of a research project or research laboratory.
Additional information
Contract start date: 01/09/2016
Length of contract: 3 years
Host laboratories: LGP – Laboratoire de Géographie Physique – UMR 8591 (1 place Aristide Briand FR – 92195 MEUDON CEDEX) and TrajectoiresUMR 8215 (21 allée de l’Université – 92023 NANTERRE Cedex)
Assigned University:

  • Paris 1 Panthéon-Sorbonne University;
  • Paris School of Geography – Environment, Society, Development (Doctoral School ED 434).

Possible Thesis Supervisors: Laurent LESPEZ and François GILIGNY
Net monthly remuneration: approximately € 1 350 (additional teaching assignments possible, depending on the host establishment).
Contact :
Recruitment procedure and schedule
The application must be submitted electronically by application form (http://www.form-labex-dynamite.com/doc/en/). It must demonstrate that the candidate fulfils the requirements indicated in the position profile (specified tasks and skills).
The application will include:

  • a description of the doctoral project (2 to 5 pages maximum) indicating the theoretical basis of the research, the tests to be carried out on empirical materials, the methodology to be used, a feasibility report and project schedule;
  • curriculum vitae;
  • transcript of higher education record for first year of masters studies (Master 1) and the first semester of research masters (Master 2);
  • a letter of recommendation from the supervisor of the research master’s thesis;
  • a letter confirming the forthcoming defence of the candidate’s master’s thesis (prior to 31 August 2016).

It is recommended (but not mandatory) for the candidate to establish contact with the potential thesis supervisor in advance.
The deadline for the submission of applications is 4 May 2016 (inclusive).
For your information: When the deadline for applications has passed, the LabEx DynamiTe will contact the potential director(s) of the potential host unit(s) and will add one letter of invitation to the application.
The candidate(s) appointed following the evaluation of the applications and interviews (which will take place during the week of 13 June 2016) will be informed of the results of the application process from 20 June 2016.


_________________

Suivez-nous sur FACEBOOK

Big Brother
Administrateur du site
Administrateur  du site
avatar

Sexe : Masculin
Messages Messages : 5409
Points Points : 14600

http://science.monempire.net
Revenir en haut Aller en bas
Recherche personnalisée
MessageSujet: Re: LabEx DynamiTe PhD Position on Environmental Changes and Societies in the Past, France 2016 Lun 21 Mar 2016 - 17:09

Les recherches conduites au cours des quinze dernières années permettent de connaître de mieux en mieux les dynamiques des paysages de la Plaine de Caen. Cet espace offre des archives sédimentaires et archéologiques remarquables à l’échelle du Bassin parisien et constitue un espace laboratoire au potentiel avéré mais non encore exploité. Néanmoins, des questions fondamentales persistent sur la dynamique des paysages face au développement des sociétés agropastorales du Néolithique à la période historique. L’objectif est donc de construire une histoire des paysages agraires du Néolithique à l’époque médiévale en révélant le rythme et les modalités de leur construction et des interactions entre changements environnementaux et développement des pratiques agraires par les sociétés.
Le projet s’appuie d’abord des investigations nouvelles sur des archives sédimentaires hors-site archéologique identifiées (plaines alluviales, plaines littorales, tourbières, grandes zones humides). Celles-ci sont connues mais n’ont pas encore été toutes exploitées ou alors avec des moyens scientifiques insuffisants pour répondre aux questions posées. Ces archives seront exploitées par des carottages dont les sédiments seront datés par la méthode du radiocarbone (AMS) et les plus prometteurs seront choisis pour développer des analyses à haute résolution chronologique envisagées. L’enquête portant sur l’exploitation des ressources végétales produites par les populations depuis le Néolithique, la méthode analytique principale sera l’analyse des pollens et des microrestes non-polliniques. Sera adjoint des analyses complémentaires : signal incendie (analyse quantitative des particules charbonneuses présentes dans les sédiments) qui est un très bon indicateur de la pratique des feux ; chimie de la matière organique afin d’établir le degré d’évolution des sédiments organiques analysés et donc d’avoir des informations sur le développement des sols et la fluctuation des nappes phréatiques ; la recherche de marqueurs moléculaires caractéristiques des productions céréalières pourra être testée. Les données acquises hors-site seront complétées par la comparaison avec autres données paléoécologiques produites intra-site (archéobotanique, archéozoologique). Le(a) doctorant(e) interprétera l’ensemble de ces données en étroite collaboration avec les archéologues afin de produire une véritable archéologie du paysage.
Les résultats attendus sont donc triples :
1) Produire une histoire des défrichements agraires. L’enjeu est important car la Plaine de Caen se situe sur un front pionnier depuis le Néolithique ancien (c. 5200 BC) et la densité de sites archéologiques pour le Néolithique est la plus forte à l’échelle régionale alors que la construction de monuments funéraires d’ampleur suggèrent l’importance des espaces défrichés nécessaires à leur visibilité et leur affirmation dans le paysage. Cependant les études polliniques conduites jusqu’à présent indiquent la faiblesse du défrichement…
2) Construire une archéologie du paysage en montrant le poids et le calendrier des impacts anthropiques avant que les archives historiques ne soient véritablement utilisables pour construire une histoire agraire. Les analyses hors-site envisagées qui prennent pour support des archives sédimentaires situées en zones humides devraient permettre de caractériser les agrosystèmes alliant pâturage de troupeaux de bovins et agriculture céréalière et d’en préciser les limites et le fonctionnement depuis le Néolithique. La mise en évidence des conséquences de l’intensification agricole et de l’extension des espaces agraires depuis le Bronze moyen est attendue. Il s’agira surtout d’essayer de mettre en évidence l’impact de la construction des parcellaires agricoles attestés dans la région depuis le Bronze moyen dans la transformation des paysages.
3)  Il s’agit enfin de restituer les évolutions paléoenvironnementales à partir des données sédimentaires et paléoécologiques recueillies. Les fluctuations paléoclimatiques et en particulier la transition de l’Holocène moyen (6-4 ka cal. BP) et les changements climatiques rapides attestés à l’échelle globale seront plus particulièrement recherchés. En effet, leur connaissance reste embryonnaire dans l’ouest de la France où les informations utilisées reposent principalement sur des travaux effectués ailleurs. Il s’agira d’analyser leurs conséquences sur les transformations de l’environnement et d’envisager leur impact sur les sociétés agraires depuis le Néolithique.
Collaborations prévues
Les collaborations prévues dans le cadre de ce contrat doctoral mobilisent plusieurs laboratoires dans le cadre du LabEx et en dehors et le Ministère de la Culture (DRAC Normandie). Afin de financer la partie analytique du projet (étude de laboratoire et datations radiocarbones), le projet pourra s’appuyer sur plusieurs programmes de recherche qui assureront également le contexte interdisciplinaire nécessaire à l’accomplissement du projet doctoral.

  1. Laboratoires support du travail doctoral

LGP (Laboratoire de Géographie physique – UMR 8591) CNRS, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et UPEC
L’essentiel du matériel nécessaire aux investigations de terrain et de laboratoire doctoral est disponible au LGP : carottier (financement LGP et LabEx), analyses pollinique et des microrestes non-polliniques, analyses du signal incendie et de la matière organique.

  • Laurent LESPEZ, Professeur de géographie à l’université Paris-Est-Créteil, Géoarchéologue, (codirecteur du doctorat proposé)
  • Agnès GAUTHIER, Ingénieure d’étude UMR LGP : palynologue, spécialisée dans la reconstitution des paléoenvironnements du Pléistocène et de l’Holocène (Devès, Anatolie, Bassin Parisien) ;
  • Yann LE DREZEN, Maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste du signal incendie
  • Fatima MOKADEM, (IE), géochimiste

Trajectoires (UMR 8215 CNRS), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

  • François GILIGNY, Professeur d’archéologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : spécialisé dans l’analyse des territoires néolithiques dans le Bassin parisien et pilotage scientifique du PCR « Le Néolithique moyen en Basse-Normandie » (codirecteur du doctorat proposé)

[list=2]
[*]Programmes de recherche : cadre du travail interdisciplinaire et soutien financier
[/list]
PCR Ministère de la Culture, DRAC Normandie : « Le Néolithique moyen en Basse-Normandie et les îles anglo-normandes »
Ce projet, qui a débuté en 2015 et se poursuivra durant 4 ans, s’est fixé quatre objectifs principaux :

  • fixer un cadre chronostratigraphique détaillé du Néolithique moyen de Basse-Normandie (4700-3500 BC) fondé sur un inventaire exhaustif et détaillé de la documentation disponible ;
  • évaluer l’impact anthropique et agricole dans les premiers siècles de la néolithisation ;
  • comprendre l’organisation du territoire, entre grandes enceintes centrales à fonctions multiples, habitats ordinaires, sites funéraires, et comment s’effectuait l’exploitation de matières premières essentielles ;
  • explorer l’appropriation du milieu maritime, et préciser les modalités de la néolithisation des îles Anglo-Normandes et des îles britanniques, à partir de cette période.

Le projet doctoral s’inscrit pleinement dans cette dynamique, en particulier sur les pratiques agraires et l’impact de l’élevage et leur relation à l’environnement. Il pourra bénéficier d’une aide matérielle concernant les analyses.
Une demande de financement spécifique centrée sur l’analyse des archives sédimentaires hors-sites sous la forme d’une Prospection thématique auprès du Ministère de la Culture, DRAC Normandie : « Restitution des paysages agraires depuis le Néolithique à partir des archives sédimentaires »
[list=3]
[*] Autres partenaires
[/list]
DRAC Normandie, ministère de la Culture

  • François CHARRAUD, archéologue, responsable du PCR « Le Néolithique moyen en Basse-Normandie et les îles anglo-normandes »
  • Cyrille BILLARD, Conservateur du Patrimoine : spécialiste du Néolithique, pilotage scientifique du projet de PCR

Service Départemental de l’Archéologie du Calvados, CG14

  • Cécile GERMAIN-VALLÉE, archéologue et géoarchéologue, spécialiste de la Plaine de Caen et de ses marges

CSIC-Madrid

  • José-Antonio LOPEZ-SAEZ, Chercheur, HDR, palynologue spécialiste des microrestes non-polliniques et de l’anthropisation du couvert végétal

Compétences et Aptitudes requises
Disciplines et outils :
Le candidat devra maîtriser les procédures d’analyse archéobotaniques et de préférence des pollens et des microrestes non-polliniques.
Il devra participer aux campagnes de terrain (prospections, carottages), définir les stratégies d’échantillonnage, préparer les échantillons et les analyser.
Il aura également une bonne connaissance des outils de cartographie sous Système d’Information Géographique.
Expérience de recherche souhaitée :
Connaissance des disciplines de l’archéologie environnementale et des géosciences (Master en géographie ou en archéologie).
Pratique du travail dans un cadre pluridisciplinaire et expérience de collaboration dans le cadre d’un projet ou un laboratoire de recherches.
Informations complémentaires
Début du contrat : 01/09/2016
Durée du contrat : 3 ans
Laboratoires d’affectation : 

  • LGP (Laboratoire de Géographie Physique – UMR 8591) – 1 place Aristide Briand – FR-92195 Meudon Cedex
  • Trajectoires (UMR 8215) – 21 allée de l’université – 92023 NANTERRE Cedex

Université d’affectation

  • Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
  • École Doctorale de Géographie de Paris – ED 434.

Directeur de thèse potentiel : Laurent LESPEZ et François GILIGNY
Rémunération nette mensuelle : environ 1350 euros (possibilité de missions complémentaires d’enseignement, selon l’établissement d’accueil/de rattachement).
Contact :
Déroulement et calendrier de la procédure de recrutement
Le dossier de candidature devra démontrer l’adéquation au profil du poste (missions et compétences requises). Il devra être transmis par formulaire électronique (http://www.form-labex-dynamite.com/doc/fr/). Il comprendra :

  • le projet de thèse (2 à 5 pages maximum) en précisant le socle théorique, l’expérimentation sur des matériaux empiriques, la méthodologie ainsi que la faisabilité et le calendrier ;
  • un Curriculum Vitae ;
  • le relevé de notes de Master 1 et celui du 1er semestre de Master 2 ;
  • une lettre de recommandation de l’encadrant du mémoire de Master 2 ;
  • une lettre de l’encadrant de Master attestant de la soutenance prochaine du/de la candidat(e) (avant le mercredi 31 août 2016).

Il est recommandé de prendre contact avec le Directeur de thèse potentiel en amont (non obligatoire).
La date limite d’envoi des dossiers de candidatures est fixée au mercredi 4 mai 2016 (inclus). Tous les dossiers seront à envoyer par formulaire électronique (http://www.form-labex-dynamite.com/doc/fr/).
Pour information, à l’issue de la date limite de candidature, le LabEx contactera le(s) Directeur(s) des Unités d’accueil potentiel(s), et ajoutera une lettre d’accueil dans le dossier de candidature.
Les candidat(e)s retenu(e)s après examen des dossiers et auditions (qui se dérouleront la semaine du 13 juin 2016) seront tenu(e)s informé(e)s des résultats à partir du lundi 20 juin 2016.

_________________

Suivez-nous sur FACEBOOK

Big Brother
Administrateur du site
Administrateur  du site
avatar

Sexe : Masculin
Messages Messages : 5409
Points Points : 14600

http://science.monempire.net
Revenir en haut Aller en bas
LabEx DynamiTe PhD Position on Environmental Changes and Societies in the Past, France 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» position pendant les repas
» Position du 3ème chakra?
» MAL AU COU Attention à votre position !
» liste des apparitions de la Vierge - position actuelle de l'Eglise
» Position du corps pour prier seul.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INTIK :: Forums généraux :: Bourse d'étude et offres de formation :: France Scholarships-