INTIKConnexion

Réussir vos études


Partagez

descriptionCancer du côlon : Danger de la pâte dentifrice!

more_horiz
Le dioxyde de titane (E171) est un colorant très répandu dans les produits de la grande consommation : dentifrices blanchissants, crèmes solaires, bonbons, biscuits, produits chocolatés, chewing-gums... Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) l’avait déjà classé comme "cancérogène possible pour l’Homme". Une nouvelle étude de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA)* vient de révéler des risques de lésions prénéoplasiques dans le côlon en cas d’exposition orale répétée.

 

10 à 40% de nanoparticules dans des produits courants

 
Les lésions prénéoplasiques sont des marqueurs d’un possible développement cancéreux. En observant des rats, les chercheurs ont constaté que l’additif, absorbé par voie orale, pénétrait la paroi de l’intestin avant de se retrouver dans l’organisme par la circulation sanguine. " Les nanoparticules de dioxyde de titane peuvent être absorbées par la peau et présenter un risque car elles se répartissent dans tout l’organisme ", avait également indiqué André Cicolella, chercheur à l'Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques, à Medisite en 2012. Ces nanoparticules peuvent être présentes de 10 à 40% dans les produits de consommation courante.
Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont exposé les rats à un niveau d’E171 équivalant à l’exposition humaine (10 mg par kilogramme de poids corporel). Résultat : Outre un trouble du système immunitaire, ils ont repéré des lésions prénéoplasiques dans le côlon, correspondant à un stade non malin de la cancérogenèse (l’ensemble du phénomène qui transforme une cellule normale en cellule cancéreuse) chez 40% des animaux. Un résultat qui pousse, avec le classement du CIRC, à de nouvelles évaluations concernant les risques du dioxyde de titane. Il constitue également un nouvel avertissement pour les consommateurs et les industriels qui commercialisent des produits composés d’E171.
 

Attention à la blanquette de veau William Saurin

 
Côté alimentaire, on trouve du dioxyde de titane dans : "les bonbons Têtes brulées , Elodie , Fizzy , chewing-gum Airwaves , Hollywood , Freedent , Malabar , confiseries M&M’s , Skittles , gâteaux LU ( Napolitain signature chocolat ), chocolats Milka , décorations gâteaux Vahiné , mélange d’épices pour guacamole marque Carrefour et dans la blanquette de veau William Saurin ", révèle l’association Agir pour l’environnement. 
Côté cosmétique, on en trouve dans " les filtres UV des crèmes solaires , certains produits d’hygiène (comme les dentifrices ), certains produits pharmaceutiques ( comprimés pelliculés ) et dans le secteur de la construction (peinture blanche, ciment, les revêtements de route …)."
*En collaboration avec l’Anses, le CEA-Université Grenoble-Alpes, le Synchrotron SOLEIL et le Luxembourg Institute of Science and Technology.

En savoir plus sur http://www.medisite.fr/

_________________

Suivez-nous sur FACEBOOK

descriptionsupplier for Human Dermal Fibroblasts-adult

more_horiz
HDF-a are isolated from adult human skin. HDF-a are cryopreserved at primary culture and delivered frozen. Each vial contains >5 x 10^5 cells in 1 ml volume. HDF-a are characterized by their spindle morphology and immunofluorescent method with antibody to fibronectin. HDF-a are negative for HIV-1, HBV, HCV, mycoplasma, bacteria, yeast and fungi. HDF-a are guaranteed to further expand for 15 population doublings at the condition provided by Creative Bioarray.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum